Le gang bang

Le gang bang vient de l’anglais gang (bande organisée) et to bang someone ("baiser quelqu’un" en argot) est une pratique sexuelle où un sujet est réceptif a une relation sexuelle avec plusieurs partenaires, simultanément ou à la suite (les partenaires faisant la queue pour baiser le sujet). Il s'agit donc d'une forme particulière de sexualité de groupe.

La notion de nombre est déterminante pour distinguer le gang bang d'autres pratiques de groupe (différent du triolisme ou de l’échangisme par exemple). La disproportion "un(e) seul(e) face à tous" est symboliquement recherchée. L’humiliation, du sujet offert au groupe peut être recherchée. Le gang bang se distingue de la partouze, où les individus sont plus mélangés (plusieurs hommes, plusieurs femmes) sans qu'un seul individu soit au centre de l'action. On parle plus souvent de gang bang avec une femme au centre de l’action. On parlera de gang bang reverse lorsqu’un homme est baisé par plusieurs femmes.

On distinguera aussi le gang bang insémination lorsque plusieurs hommes éjaculent chacun leur tour dans le vagin d’une femme. On parlera de gang bang gay, lorsqu’un homme se fait baiser par plusieurs hommes en même temps, ou bien une femme avec plusieurs femmes en même temps.

Sans déterminer de nombre de partenaires minimum à cette pratique, on peut considérer que le nombre est atteint lorsque l'individu est seul face à des partenaires multiples (une femme ou un homme pour 5, 10, 20... hommes par exemple), et qu'il ou elle s'offre à l'ensemble de ceux-ci. Des actrices pornos américaines ont fait des gang bang face à plus d'une centaine de partenaires.