Cocufiage, cuckolding et candaulisme

Le cuckolding est le fait pour un homme de se faire cocufier par sa femme ou sa compagne. Une acte extrêmement humiliant qui renforce son état d’infériorité en tant que soumis.

Sa Maîtresse ou sa compagne prendra parfois également un malin plaisir à se faire baiser devant lui. Parfois par plusieurs hommes. Dans les couples pratiquant le cuckolding, c'est généralement le conjoint qui incite sa compagne à avoir des rapports sexuels extra-conjugaux. Selon les cas, l’homme peut être physiquement présent lors de l'acte sexuel, soit informé en temps réel (par téléphone, texto, sexto, webcam, etc.) ou plus tard, de son déroulement.

Contrairement aux adultères où le cocu ignore tout de son infortune, le "cocu" est ici volontaire, parfaitement renseigné et joue un rôle actif dans son propre "cocufiage".

A cela peuvent s’ajouter des reproches quand à la taille de sa (petite) bite. Il est aussi parfois obligé d’être bisexuel en branlant ou en suçant la queue de l’amant de sa Maîtresse, ainsi, le cuckolding est parfois l'occasion d'un coming-out bisexuel, voire homosexuel, mais la dimension masochiste de la relation est conservée.

Le comportement qui consiste à être attiré par le fait de voir son ou sa partenaire baiser avec une autre personne, s'appelle le candaulisme. C’est généralement l’homme qui aime regarder sa femme baiser avec un autre, mais dans ce cas, le trip n’est pas forcément le cocufiage.